Comparer les annonces

Acheteur sur GS Direct

communication-grey-01-512px

Vous bénéficiez d’une totale transparence

Vous êtes en contact direct avec des propriétaires et donc vous profitez d’un prix de vente allégé de la commission de courtage qui est usuellement de 3 %.

home-ok-grey-02-512px

Conseils et accompagnement professionnels

Vous pouvez  bénéficier gratuitement, de la part de GS Direct d’un accompagnement  pour vous aider dans le processus de financement du crédit hypothécaire et dans toutes les démarches liées à la préparation d’un acte de vente auprès du notaire.

Bien choisir son logement

Sur GS Direct, nous vous proposons des annonces de logements à vendre partout en Suisse romande. Appartement ou maison, en ville ou à la campagne, pour jeune célibataire ou famille nombreuse, vous bénéficiez d’un large choix pour réussir votre projet.

Cette rubrique est faite pour vous aider à prendre les bonnes décisions en termes de surface, d’adresse, de type de bien immobilier, de fiscalité locale et de prix. Grâce à elle, vous saurez comment choisir le logement adapté à vos besoins, à vos envies et à votre budget.

La visite

Vous avez trouvé plusieurs logements susceptibles de vous convenir et vous avez planifié vos visites. Cette étape, importante, demande une certaine préparation, surtout lorsque l’on n’est pas un expert en immobilier. Cette préparation vous évitera les mauvaises surprises une fois l’acte de vente signé. Questions à poser, conseils, trucs et astuces pour faire le bon choix.

Le crédit hypothécaire

Emprunter, c’est aussi une affaire de formalités. Pour obtenir votre prêt, vous allez ainsi constituer un dossier que vous présenterez à la banque. Il contient toute une série de documents et de justificatifs. Ces derniers concernent notamment votre état civil, vos revenus (ils servent à calculer votre capacité d’endettement), mais aussi votre achat immobilier.

La démarche la plus judicieuse est d’abord d’établir son profil financier auprès des organes de financement ( banques ou assurances).

Pour se faire il faudra vous munir de différents documents et renseignement selon checklist ci-dessous :

(Télécharger la fiche de demande de renseignements pour crédit hypothécaire)

A la suite de quoi, vous aurez une idée plus précise du montant à votre disposition pour acheter un bien.

Cela représente en quelque sorte une base que vous pourrez toujours réutiliser, si votre situation personnelle reste inchangée, afin de connaître les conditions de financements des éventuels biens à venir auxquels vous vous intéresserez.

Naturellement, lorsque vous adresserez à la banque ou à l’assurance le dossier de vente de l’objet que vous souhaitez acquérir, de nouveaux calculs serons effectués par les établissements de financement, mais qui cette fois ne concerneront que le bien.

A savoir que dans un premier temps ,et c’est souvent ce qui pose problème, la banque ou l’assurance va procéder à une estimation de l’objet qui coïncide rarement avec le prix de vente affiché. Il en résulte au mieux des négociations vendeurs-acheteurs afin que le prix se rapproche le plus possible de l’estimation et au pire l’abandon du projet d’achat car il obligerait l’acheteur à fournir plus que les 20 % usuels de fonds propres.

Si par contre, le financement est accordé, alors vous pourrez passer à la dernière étape qui consiste à effectuer une signature de promesse d’achat ou de vente directe auprès d’un notaire du canton où se trouve l’objet.

Le notaire

Le notaire est normalement choisi par l’acheteur car c’est lui qui en réglera les frais, en moyenne entre 4 et 5 % du prix de vente du bien.

L’acheteur ne fournit que des renseignements administratifs ( adresse, état civil, nationalité) au notaire en vue d’établir un projet d’acte de vente qui sera soumis aux parties avant signature de l’acte définitif.

En Suisse, le modèle de vente le plus utilisé est la vente à terme.

Cela signifie qu’une première signature est organisée chez le notaire entre vendeur et acheteur, ceci afin d’engager les parties de manière ferme et définitive dans le processus de vente. A cette occasion, les acheteurs versent un premier montant, usuellement le 10 % du prix de vente, sur le compte du notaire. Ce montant sera mis à disposition des vendeurs dès la première signature effectuée. Si l’une des parties, pour une raison ou pour une autre, ne respectait pas son engagement, la partie lésée recevrait les 10 % versés à titre de dédommagement et elle pourrait également se retourner juridiquement contre l’autre  pour obtenir gain de cause.

A ce moment de la transaction, l’acheteur ne peut accèder au bien, le vendeur est toujours propriétaire et responsable  jusqu’à la deuxième signature, qui se situe en moyenne entre 1 et 4 mois plus tard, cela s’appelle la réquisition de vente. Lors de cette deuxième signature, le solde du montant de la vente ( après déduction des 10 %) doit être versé sur le compte du notaire.

L’acte de vente définitif sera signé. Le montant ( déduction faite d’une petite réserve conservée par le notaire pour l’impôt sur le gain immobilier) sera viré sur le compte des vendeurs et ces derniers remettront aux acheteurs les clés et tout documents relatifs au bien vendu.

Le deuxième modèle de vente est la vente directe. Comme son nom l’indique, il n’y aura qu’un seul rendez-vous chez le notaire et la totalité du montant du prix de vente de l’objet devra avoir été viré sur le compte du notaire. Les clés et documents sont remis de suite aux acheteurs. Ils entrent en possession de leur bien immédiatement.